réservé aux professionnels






Mot de passe oublié ?
Pas encore inscrit ?

 

Pub-Grunner1

 

Le Conapped

Pêcheur sur le lac Léman © C. LugrinLe Comité national de la pêche professionnelle en eau douce (Conapped) est l'organisation représentative des pêcheurs professionnels qui exercent sur les bassins hydrographiques français (estuaires, lacs et cours d'eau).
Constitué le 10 mars 2008, sous l'égide du ministère de l'Écologie et dans le cadre de la loi sur l'eau, il réunit les dix associations agréées de pêcheurs professionnels en eau douce : Adour, Gironde, Garonne-Dordogne, Rhône aval Méditerranée, Saône Haut-Rhône et Franche-Comté, lacs alpins (lacs Léman, du Bourget et d'Annecy), Rhin, Seine-Normandie, Loire-Bretagne et cours d'eau bretons et Loire-Atlantique. Son conseil d'administration compte vingt-deux membres. Il est actuellement présidé par Philippe Boisneau, pêcheur professionnel et vice-président de l'association du bassin Loire-Bretagne. Le Conapped a succédé à la Cnapped (Coordination Nationale de la Pêche Professionnelle en Eau Douce), association créée par les professionnels en 1988 et à laquelle ils adhéraient volontairement.

Ses missions

Le Conapped est l'interlocuteur des pouvoirs publics au niveau national : ministères de l'Écologie, de l'Agriculture, Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema), France Agrimer. Il assure un suivi des dossiers dans les instances nationales (Comité national de l'eau avec ses commissions de suivi hydrologique et pêche, cette dernière donnant les avis sur les modifications de la réglementation de la pêche en eau douce, comité national PCB, comité national anguille...), contribue au Conseil d'Orientation Stratégique (COS) de la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) et au Conseil spécialisé pour les produits de la mer, de l'aquaculture et de la pêche professionnelle en eau douce

Ses missions sont multiples :

  • Représenter et promouvoir les activités des pêcheurs professionnels fluviaux et maritimes
  • S'impliquer dans l'organisation de la profession
  • Réaliser des actions économiques et sociales
  • Participer à la préservation du milieu aquatique
  • Contribuer à la gestion équilibrée des ressources et à l'amélioration des conditions de production
  • Diffuser le savoir-faire
  • Fournir une assistance technique à la profession
  • Contribuer aux études scientifiques et économiques
  • Travailler en lien avec les instituts scientifiques : Muséum national d'histoire naturelle, IRSTEA, Ifremer, CNRS, INRA, Universités
  • Participer aux discussions sur les mesures réglementaires
  • Informer ses adhérents de l'actualité de la profession

Pêche de silure © N. Hérault

Ses actions en cours

  • Valorisation des espèces abondantes (lamproies, silures, mulets) ou invasives (écrevisses)
  • Mises en place des partenariats dans le cadre de la sauvegarde de certaines espèces (l'anguille avec EDF et Indicang)
  • Organisation d'une filière de repeuplement de l'anguille
  • Mise en place des partenariats dans le cadre d'une pêche durable et responsable avec le WWF
  • Préconisation des techniques de pêche en accord avec une pêche durable (guide de bonnes pratiques) en collaboration avec le Cnpmem
  • Organisation de sessions de formation aux pêches scientifiques
  • Action de sensibilisation au port d'un vêtement à flottabilité intégrée (VFI)
  • Participation à la définition et à la mise en œuvre de la Stratégie nationale des poissons migrateurs (Stranapomi)
  • Élaboration d'une organisation européenne des pêcheurs professionnels en eaux intérieures
     

[Retour haut de page]