réservé aux professionnels






Mot de passe oublié ?
Pas encore inscrit ?

 

Pub-Grunner1

 

Le gardon

Un gardon © Syndicat mixte Saône & DoubsLe gardon (Rutilus rutilus) est présent sur l'ensemble des cours d'eau français. Il a toutefois une préférence pour les eaux lentes des rivières et fleuves de plaines, et les lacs riches en nutriments. On le croise aussi régulièrement dans les zones d'estuaires. Les gardons vivent en groupe et ont une activité diurne. À l'âge adulte, les plus beaux atteignent 200 g à 10-13 ans. Il ne faut pas le confondre avec le rotengle (Scardinius erythrophtalmus) qui atteint 1,5 kg.
À 2-3 ans pour le mâle, 3-4 ans pour la femelle, il est désormais en âge de se reproduire. La saison des amours débute en avril et se poursuit jusqu'en juillet, dès lors que la température de l'eau atteint au minimum 12 °C. La femelle pond proportionnellement à son poids (environ 350 000 œufs par kg). Le gardon a une grande capacité d'hybridation avec la brème, la brème bordelière, le rotengle, et accessoirement avec l'ablette, le chevesne et le hotu.
Le gardon se nourrit de petits mollusques, de larves d'insectes, de vers, et de végétaux.
Il contribue largement à la dissémination de deux maladies parasitaires affectant les autres poissons, la ligulose dans les lacs et réservoirs de barrages, et la bucéphalose larvaire.

Les bonnes recettes : friture de Loire