réservé aux professionnels






Mot de passe oublié ?
Pas encore inscrit ?

 

Pub-Grunner1

 

Les pêcheurs de loisirs, toujours opposés au plan de gestion anguille

Le Comité national anguille (CNA) s'est réuni le 31 mai dernier à Paris. Sous la présidence des représentants des Directions de l'eau et de la Biodiversité d'une part et des pêches maritimes et de l'aquaculture d'autre part, un premier bilan du plan de gestion anguille (PGA) français 2009-2011 était présenté à l'ensemble des participants et notamment aux trois catégories de pêcheurs (professionnels, amateurs aux engins, aux lignes).

Les représentants des pêcheurs professionnels, marins et fluviaux, des façades Atlantique, Manche mais aussi de Méditerranée ont réaffirmé la nécessité impérieuse de restaurer la qualité des milieux aquatiques essentiels de l'anguille et souligné la mobilisation exemplaire du secteur professionnel dans le cadre de la mise en œuvre des mesures définies par le PGA, afin de permettre à la France d'atteindre les objectifs qu'elle s'est fixé. Ils ont néanmoins regretté l'absence de données statistiques de capture d'anguilles jaunes des pêcheurs aux lignes, indicateur de la pression de pêche exercée par cette catégorie d'acteurs. La FNPF qui paraît opposée à toute contribution au PGA, agit comme un frein à la reconstitution du stock d'anguille.

Face à ce constat, le WWF France et le CONAPPED interviennent par voie de presse et demandent un moratoire de 5 ans de la pêche de loisir aux lignes d'anguilles jaunes, ainsi qu'une contribution financière significative des fédérations de pêche au suivi scientifique des anguilles argentées auquel participent les pêcheurs professionnels.

Le 30 juin prochain, la France remettra à la Commission européenne un rapport faisant le bilan de la mise en œuvre des mesures de gestion du PGA français.