réservé aux professionnels






Mot de passe oublié ?
Pas encore inscrit ?

 

Pub-Grunner1

 

Lamproies en fête dans de tristes eaux girondines

La 25e édition de la fête à la lamproie s'est tenue à Sainte-Terre (Gironde), sur les bords de la Dordogne, les 25 et 26 avril 2015. L'occasion, notamment, de découvrir et d'apprendre les nombreuses façons de cuisiner le migrateur, mais aussi d'évoquer, lors de tables rondes, les difficultés rencontrées actuellement par la pêche professionnelle girondine.

Santé fragile

La montée du niveau de la mer perturbe l'écosystème estuarien et a des impacts sur les migrations des espèces marines, a-t-il été rappelé, sur la base des travaux réalisés par le réseau d'observation automatisé pour la surveillance de la qualité des eaux de l'estuaire de la Gironde MAGEST. Mais l'estuaire de la Gironde souffre toujours de ses excès de pollutions. Même si la présence de cadmium a été réduite de moitié en dix ans. On se rapproche des niveaux permettant une « reprise de la pêche des jeunes huîtres sauvages et de l'ostréiculture ». Mais cadmium, et également PCB, fragilisent toujours les juvéniles de sole et de bar, séjournant dans la nourricerie de l'estuaire. La présence de PCB, entre le Bec d'Ambès et Langoiran, quelque 60 kilomètres en amont, a conduit l'administration à interdire la consommation d'anguilles jaunes et d'alose feinte, et le moratoire sur la pêche de la grande alose est toujours d'actualité. « Pour la pêche professionnelle fluviale, la situation est donc extrêmement difficile » commence Jaqueline Rabic, grand maître de la confrérie de la lamproie, et engagée dans la défense de la pêche professionnelle en eau fluviale et estuarienne depuis toujours. « Nous intervenons dans toutes les réunions pour, entre autres, demander un renforcement de la lutte contre les pollutions, essayer d'obtenir des écoulements d'eau douce suffisants, conditions hydrologiques nécessaires pour déclencher le voyage des poissons migrateurs sur les frayères des rivières. Mais les engagements environnementaux sont encore très insuffisants et il reste difficile de faire comprendre l'importance du bon état du milieu naturel aquatique pour l'ensemble de la vie aquatique, et conséquemment pour les hommes et leur santé » conclut Jacqueline Rabic.

Confrerie-lamproie-2015

La confrérie de la lamproie de Sainte-Terre est jumelée avec la confraria da lampreia de Pénacova au Portugal qui a organisé une route de la lamproie dans les restaurants de bordure de rivière proposant de la lamproie fraîche. Les exportations de lamproies françaises vers le Portugal ont fortement diminué en raison de la situation économique difficile du pays.